Le Palais des Sports

Ce sondage a suivi deux objectifs complémentaires. Le premier était de tenter de rattacher les vestiges découverts à ceux mis au jour en 1967, quelques mètres plus au nord, afin de mieux les caractériser et les dater : ils étaient interprétés comme appartenant à une habitation ou une basilique, alors que leur datation était imprécise. Le second objectif portait sur le développement urbain de Dyrrachium durant la période antique et tardo-antique et donc sur l’éventuelle identification de niveaux d’habitat stratifiés, justifiant d’une expansion de la cité dans ce secteur nord de la ville (voir aussi onglet « le musée de la Guerre »). 

 

Sous des niveaux correspondant à l’occupation de la région à l’époque contemporaine, postérieure à la Seconde Guerre Mondiale, il apparaît que la principale phase d’occupation se situe à l’époque romaine et romaine tardive. Tout d’abord, au-dessus d’une couche de sable alluvionnaire sans matériel archéologique, un remblai supporte un niveau de circulation avec un four de forme semi-circulaire à paroi rubéfiée (fig. 1) dont la construction pourrait être située à la fin du Ier ou au début du IIe s. apr. J.-C. par le matériel contenu dans le remblai (fig. 2). Puis, alors que le four fonctionne toujours, sont édifiées deux pièces (fig. 3) dont les dimensions exactes n’ont pu être déterminées, mais dont les sols sont caractérisés par un revêtement décoratif fait de triangles de marbre blanc encadrant une pierre noire en forme de quinconce (fig. 4). Ces pièces connaissent ensuite certains aménagements (ajout de soubassements, creusements) avant leur abandon définitif au IIIe ou IVe s.

 

Ce sondage permet donc de compléter les données obtenues dans les sondages des jardins du Musée de la Guerre. On voit que cette partie nord de la ville ne s’est développée que tardivement et sur une période relativement courte. L’endroit ne semble avoir été occupé qu’à partir du IIe s. apr. J.-C. Un habitat plutôt luxueux (villa ?) investit cette région qui présente sans doute un paysage de suburbium.