Les Thermes publics de Dyrrachium

Les Thermes publics du site archéologique de Dyrrachium, qui se trouvent sous le Palais de la Culture, ont été fouillés en 1961, lorsque ce bâtiment fut érigé. Les recherches s’arrêtèrent au niveau des spectaculaires Thermes romains (fig. 1), alors attribués à Hadrien, et de la rue nord-sud, elle-même d’époque romaine, qui les longeait à l’ouest (fig. 2). La reprise des fouilles dans ce secteur est apparue comme nécessaire puisque des murs d’orientation différente (nord-est/sud-ouest) étaient intégrés dans le bâtiment romain sans que l’on comprenne les raisons de leur présence et de leur orientation. 

Ces recherches ont permis de montrer que la région était en fait occupée depuis l’époque archaïque et que la mise en place de l’orientation générale nord-sud ne datait que du Ier s. apr. J.-C. quand tout le quartier a connu un remodelage important, peut-être lié à la construction d’un premier bâtiment de thermes, antérieur aux Thermes dits d’Hadrien.

Auparavant, la région était occupée par un quartier d’habitation orienté nord-est/sud-ouest, sans doute dès la fin de l’époque archaïque. Cette première phase est difficile à étudier car elle se trouve sous le niveau de la nappe phréatique, à près de 2m50 sous les niveaux romains. Pourtant quelques structures légères ont pu être mises au jour (fig. 3) sous la partie orientale des Thermes romains. Elles sont ensuite recouvertes par de puissants murs, de même orientation (fig. 4) qui viennent fixer l’orientation de la trame urbaine. Des maisons aux sols recouverts de mosaïque de petites tesselles de terre cuite (fig. 5) sont construites à la fin du IIIe ou au IIe s. av. J.-C. Pendant le même temps, à l’ouest de cet habitat, les espaces extérieurs s’organisent : un espace public est aménagé et couvert de dalles monumentales (fig. 6) tandis qu’une canalisation permet d’évacuer les eaux sales de l’habitat (fig. 7).

Tout ce quartier après avoir connu des dégradations est finalement démoli au Ier s. apr. J.-C. pour être reconstruit suivant une orientation nord-sud et peut-être déjà occupé par des thermes.